N°61 - Juin 2012


1. Impact des activités humaines sur la dégradation de la qualité des sédiments de l’estuaire de Loukkos (Maroc)

Mohamed El Morhit ; Mohamed Fekhaoui ; Abdallah El Abidi ; Ahmed Yahyaoui ; Ahmed Hamdani.
Les variations spatio-temporelles des teneurs en métaux lourds : le fer (Fe), le zinc (Zn), le cuivre (Cu), le chrome (Cr), le plomb (Pb) et le cadmium (Cd) ont été étudiées au niveau des sédiments de l’estuaire du bas Loukkos en relation avec les diverses activités humaines qu’elles soient d’origine industrielle, agricole ou domestique.Les résultats obtenus montrent qu’au niveau de la station où se déversent les rejets des eaux usées de la ville de Larache, on assiste à une modification importante dans les valeurs des principaux éléments (Cr et Pb). En effet, les teneurs métalliques des sédiments de ces éléments atteignent des valeurs particulièrement élevées à trois niveaux : au voisinage du collecteur principal, en amont et en aval de l’estuaire caractérisé respectivement par une forte activité agricole et un rejet d’eau usée domestique ainsi qu’un trafic routier important. L’indice de contamination, l’analyse de variance et l’analyse en composante principale pratiquées réalisés confirme ceci.

2. Biotransformation des déchets d’abattoir en vue de leur valorisation dans l’alimentation animale

Mohammed Chennaoui ; Younes Farid ; Ahmed Hamdani ; Mohammed Mountadar ; Omar Assobhei.
Les déchets d’abattoir (sang et contenu du rumen) ont été fermentés par une culture pure de Lactobacillus plantarum. Le produit, avant et après fermentation, a subi des analyses chimiques et microbiologiques. Cette fermentation a permis de baisser le pH à 4,0 du produit final obtenu (biostabilisat). Le taux de protéines a été conservé dans le biostabilisat 22,9 % MS contre 24,6 % MS dans les déchets non traités. Les populations microbiennes indésirables ont subi une grande réduction par les processus de fermentation : les entérobactéries, les entérocoques, les staphylocoques et les clostridia se trouvent chacun à des niveaux inférieurs à 10 ufc/g. Le biostabilisat est utilisé ensuite pour substituer les sources de protéines dans la formule alimentaire de trois lots de 5 rats chacun. Trois formules sont préparées à partir du biostabilisat et du maïs (V/V) 0 % (témoin), 25 % et 50 %. Nous avons suivi les prises alimentaires et les taux de croissance des animaux pendant quatre semaines.Les résultats obtenues indiquent que l’incorporation des déchets d’abattoir jusqu’à un taux de 50 % a permis d’obtenir des performances de croissance comparables à la formule conventionnelle.

3. Evaluation des impacts environnementaux d’un centre de stockage de déchets ménagers en activité sur la base de la caractérisation des flux de matière entrants et sortants : Application au site de Nkolfoulou, Yaoundé, Cameroun

Emmanuel Ngnikam ; Fouad Zahrani ; Pascale Naquin ; Bruno K Djeutcheu ; Rémy Gourdon.
Cette étude évalue les flux de matière entrants et sortants d’une décharge en zone tropicale humide et leurs impacts sur le milieu naturel et humain. Les paramètres de flux analysés concernent : les masses et caractéristiques des déchets entrants, la production de lixiviats et leur composition, la production de méthane et la pluviométrie. Les caractéristiques de l’environnement autour du site sont prises en compte pour l’approche des impacts environnementaux, dont le suivi est réalisé en amont et aval du point de rejet. Une méthodologie d’évaluation des flux entrants et sortants est proposée pour permettre quelle que soit la nature et la localisation du site, d’évaluer les impacts potentiels du centre de stockage sur les différents compartiments environnementaux.Au démarrage de l’étude, le site sélectionné (Nkolfoulou à Yaoundé) avait déjà reçu 2,13 millions de tonnes de déchets, dont 66 % de la masse humide sont constitués de matières biodégradables. Notre étude montre que le site génère en moyenne 450 m3/j de lixiviats, dont seulement 54 m3 sont collectés et rejetés dans la rivière sans aucun traitement Les impacts de ces rejets sont réels sur les eaux de surface dans la mesure où ce lixiviat est très chargé en DCO (700 à 2500 mg/l) et DBO5 (400 à 700 mg/l) et, dans une moindre mesure cependant, en métaux lourds. On note dans les lixiviats la présence de germes de contamination fécale et de bactéries pathogènes. L’impact du rejet des lixiviats non traités […]

4. Etude expérimentale de l'incidence du niveau de démantèlement sur le taux de valorisation avant broyage des véhicules hors d'usage (VHU)

Alexis Schmid ; Pascale Naquin ; Rémy Gourdon.
Afin de déterminer les principaux leviers qui permettraient d’améliorer dans des conditions acceptables les taux de valorisation des VHU, ACYCLEA (groupe PRAXY) a lancé en 2009 un programme de recherche intitulé OPTIVAL VHU en collaboration avec l’INSA de Lyon. Dans ce cadre, des campagnes expérimentales de déconstruction et de broyage visant à comparer différents scenarii de déconstruction ont été réalisées sur des lots de VHU, avec le soutien de l’ADEME et à travers un groupement de professionnels. Cet article présente les premiers résultats, qui concernent les bilans matière des opérations de dépollution / sécurisation et démantèlement / platinage. La phase de broyage et l’analyse d’autres critères d’évaluation feront l’objet de publications ultérieures.Le recensement et l’analyse des données bibliographiques révèlent que la masse moyenne des VHU a augmenté significativement dans la période de temps étudiée, passant de 910 kg en 1985 à près de 970 kg en 1997. Dans le même temps, la proportion de métaux ferreux a baissé, partiellement compensée par une augmentation des matériaux polymères, alors que les proportions en métaux non ferreux apparaissent stables au regard de la variabilité des données disponibles entachées de fortes incertitudes.Les campagnes expérimentales ont chacune traité des échantillons d’au moins 90 VHU, dont la masse et l’âge moyens ont été évaluées à 989 kg / VHU et 14 ans respectivement. La masse des matériaux retrirés lors des […]