Mohamed El Morhit ; Mohamed Fekhaoui ; Abdallah El Abidi ; Ahmed Yahyaoui ; Ahmed Hamdani - Impact des activités humaines sur la dégradation de la qualité des sédiments de l’estuaire de Loukkos (Maroc)

eid:7855 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 janvier 2012, N°61 - Juin 2012 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.2607
Impact des activités humaines sur la dégradation de la qualité des sédiments de l’estuaire de Loukkos (Maroc)Article

Auteurs : Mohamed El Morhit 1; Mohamed Fekhaoui 1; Abdallah El Abidi 2; Ahmed Yahyaoui 3; Ahmed Hamdani 4

  • 1 Institut Scientifique Rabat
  • 2 Institut National d’Hygiène
  • 3 Faculté des sciences de Rabat
  • 4 Institut ITIAP des Sciences Paramédicales

Les variations spatio-temporelles des teneurs en métaux lourds : le fer (Fe), le zinc (Zn), le cuivre (Cu), le chrome (Cr), le plomb (Pb) et le cadmium (Cd) ont été étudiées au niveau des sédiments de l’estuaire du bas Loukkos en relation avec les diverses activités humaines qu’elles soient d’origine industrielle, agricole ou domestique.Les résultats obtenus montrent qu’au niveau de la station où se déversent les rejets des eaux usées de la ville de Larache, on assiste à une modification importante dans les valeurs des principaux éléments (Cr et Pb). En effet, les teneurs métalliques des sédiments de ces éléments atteignent des valeurs particulièrement élevées à trois niveaux : au voisinage du collecteur principal, en amont et en aval de l’estuaire caractérisé respectivement par une forte activité agricole et un rejet d’eau usée domestique ainsi qu’un trafic routier important. L’indice de contamination, l’analyse de variance et l’analyse en composante principale pratiquées réalisés confirme ceci.


Volume : N°61 - Juin 2012
Publié le : 1 janvier 2012
Importé le : 29 juillet 2021
Mots-clés : contamination,sediments,heavy metals,Estuary,Estuaire,Loukkos,sédiments,métaux lourds,[SDE.BE]Environmental Sciences/Biodiversity and Ecology,[CHIM.OTHE]Chemical Sciences/Other

2 Documents citant cet article

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 166 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 251 fois.