N°76 - avril 2018


1. L’influence de la précollecte des ordures ménagères sur la qualité de la salubrité dans le District d’Abidjan (Côte-d’Ivoire)

Quonan Christian Yao-Kouassi ; Florent GOHOUROU.
À Abidjan, comme dans le reste de la Côte-d’Ivoire, la collecte des ordures s’impose davantage dans les quartiers comme une activité pour s’assurer sa survie ou un revenu complémentaire. Deux effets se conjuguent pour expliquer la montée en puissance de ces emplois informels exercés par des jeunes ou des petites et moyennes entreprises (PME). D’une part, l’accroissement constant de la population active touchée par le chômage de masse. D’autre part, l’impuissance des sociétés commises par les autorités locales pour assurer la précollecte des ordures. Comment cette nouvelle pratique sociale détermine les espaces de propreté et modèle les pratiques des ménages en matière de collecte des déchets ?La réflexion proposée ici s’appuie sur une enquête de 300 ménages dans les communes de Cocody et Yopougon. Elle vise à analyser l’efficacité de la précollecte informelle dans le district d’Abidjan. Les résultats de notre enquête révèlent que les logiques pécuniaires des précollecteurs conduisent à l’amplification des inégalités d’accès au service de collecte des déchets et d’exposition à ses nuisances. Enfin, l’étude atteste aussi que certains précollecteurs contribuent au déplacement des déchets, dont l’une des conséquences est la prolifération des décharges sauvages dans le district.

2. Éditorial n°76 Déchets Sciences et Techniques

Rémy Gourdon.
Ce numéro 76 de "Déchets Sciences et Techniques" est particulier. Il s’agit en effet du premier numéro, à l’exception du numéro spécial sur le congrès E3D 2016 tenu à Lomé au Togo, dont les articles sont issus d’auteurs appartenant exclusivement à des équipes de recherche du Sud, en l’occurrence africaines. Cette situation n’est pas habituelle pour la revue qui a, bien au contraire, la volonté de cultiver la mixité d’origine des articles publiés. Mais force est de constater que la tendance n’est pas nouvelle, et que les contributions des équipes de recherche du « Nord » sont minoritaires dans les récents numéros de la revue.

3. Elaboration d’une approche multicritère pour la recherche de sites de décharges contrôlées de classe 1 au Maroc

Hinde Cherkaoui Dekkaki ; Johanna Lanoue.
Dans le présent travail, nous proposons une approche multicritère permettant la sélection de sites de décharges contrôlées de classe 1, en tenant compte des contraintes environnementales et des orientations des documents d’urbanisme tout en restant conforme aux principaux textes de lois marocains dont la loi 28.00 Maroc. L’approche adoptée repose sur la succession de trois étapes : (1) inventaire systématique du milieu et des activités associées, (2) identification des surfaces libres et (3) sélection de sites. Au terme de ce travail, notre but initial a été atteint, le site potentiel de décharge pour la province de Tétouan a été sélectionné. La standardisation de cette approche dans l’objectif de son application sur diverses autres zones constitue un gain précieux de temps. Son application sur diverses zones afin de valider la pertinence des paramètres retenus et la robustesse du système de cotation appliqué constitue notre principale perspective.

4. Essai de production et de valorisation de compost d’Acacia cyanophylla pour la production de plants de chêne liège (Quercus suber L.) : résultats en pépinière et après transplantation

Samir Benamirouche ; Mebarek Chouial.
Cet article présente les résultats d’un essai conduit au niveau de la pépinière expérimentale de l’INRF de Jijel visant la production et l’évaluation des caractéristiques agronomiques du compost d’Acacia cyanophylla pour la production de plants de chêne liège. A cet effet, après élaboration du compost, neuf substrats à base de compost et un témoin à base d’humus forestier ont été confectionnés, caractérisés du point de vue physique et chimique et mis à l’essai en pépinière. La croissance des semis et la capacité de régénération racinaire mesurées en pépinière ainsi que la reprise après plantation ont été les paramètres utilisés pour juger la qualité des plants et l’effet du compost. Les résultats obtenus montrent que l’Acacia cyanophylla présente une bonne aptitude au compostage, son compost peut être facilement produit avec ou sans stimulateur. Le comportement des plants des dix substrats montre par ailleurs, que des améliorations qualitatives significatives ont été enregistrées chez les plants élevés dans les substrats à base de compost par rapport aux plants du témoin. Les plants élevés dans le compost affichent des gains significatifs de croissance allant de 28 à 48 % en hauteur, de 17 à 30 % en diamètre et de 15 % en biomasse, une meilleure capacité de régénération racinaire et une meilleure reprise sur le terrain par rapport aux plants du témoin. Il est donc possible d’améliorer la qualité des plants de chêne liège grâce à l’utilisation de compost […]

5. Proposition d’un outil d’évaluation du service publique de gestion des déchets solides municipaux en Afrique

Joël Sotamenou.
De nombreuses municipalités africaines, comme d’autres villes du monde, délèguent la gestion des déchets solides municipaux (DSM) à des entreprises du secteur privé dans le cadre d’un Partenariat Public Privé (3P). Au cœur des 3P, se trouve un contrat dont le renouvellement ne peut se faire qu’après une évaluation multicritère. Cet article propose un outil d’évaluation du service public de gestion des DSM qui repose sur un ensemble de critères (objectifs à atteindre) et d’indicateurs (variables d’action) qui nous semblent indispensables à la mise en place d’un service efficace et pérenne de gestion des DSM dans le contexte africain.

6. Axes stratégiques pour la pérennisation d’unités de compostage en Afrique : cas de Bouaké en Côte-d’Ivoire

Emilienne Laure Ngahane ; Julien Garnier ; Hélène Bromblet ; Charles Vanié.
Le compostage est préférentiellement cité comme la filière adéquate pour la valorisation des fractions fermentescibles des déchets solides ménagers en Afrique (Yelemou et al, 2011 ; Longanza et al. 2015 ; Toundou et al. 2014). Cependant, les initiatives allant dans ce sens présentent des résultats mitigés (Mustin, 1999). En effet, le compostage des déchets solides ménagers en Afrique fait face à un enjeu majeur qui est celui du développement à grande échelle et de la pérennisation d’actions pilotes initiées en ce sens après la fin des financements extérieurs. Alors qu’une activité pilote de compostage, conjointement portée par l’ANASUR (Agence nationale de la salubrité urbaine) à travers son Projet de professionnalisation de la filière déchets (PPFD) et par un consortium français composé de la fondation GoodPlanet et des associations ETC…Terra et Gevalor à travers leur programme Africompost, tend aujourd’hui à se développer à Bouaké, nous pensons qu’il y a lieu d’entrevoir ses facteurs de réussite.À Bouaké, le gisement propice au compostage est important et varié, les conditions atmosphériques se prêtent également à l’activité et la première phase de l’étude de marché a identifié des débouchés potentiels pour le compost dans un marché où son principal concurrent est la fiente de poules vendue à 30 000 FCFA/t (46 €/t). Une analyse prospective du développement de l’activité à 10 000 tonnes de déchets solides à traiter par an pour produire 1600 tonnes de compost […]