N°59 - Mars 2011


1. Fonctionnement du double tapis sélectionneur en usine de compostage de déchets ménagers

Rocio Maldonado ; Bernard Morvan.
Cet article présente l’étude du Double Tapis Sélectionneur (DTS), équipement utilisé dans le traitement mécano biologique (TMB) des déchets pour éliminer le verre. L’étude a été menée a partir des données de l’usine de Launay-Lantic (22). Les principaux résultats de l’étude montrent que le DTS est très efficace pour enlever le verre et les incombustibles non classés, il enlève également une partie non négligeable des plastiques durs. Vis-à-vis des teneurs en impuretés dans le compost établies par la norme NFU 44 051, un seul tapis est insuffisant pour atteindre régulièrement les seuils, deux tapis garantissent un produit conforme au taux de verre mais toujours non-conforme au taux de plastiques durs et un troisième tapis n’apporterait pas une amélioration suffisante pour atteindre la qualité nécessaire. Seul un post criblage à 10 mm placé après le DTS permet d’atteindre régulièrement un produit conforme à la norme.

2. Evaluation de l’impact environnemental de la réutilisation des eaux usées épurées en irrigation : analyse ionique des sols

Hind Mouhanni ; Hassan Hamdi ; Abdelaziz Bendou ; Eric Cavalli ; Lhoussine Benzine.
Les eaux usées traitées par la station d’épuration (STEP) M’Zar du grand Agadir-Maroc peuvent être utilisées pour l’irrigation (catégorie A normes OMS). Le volume actuel est de 10000 m3/j et atteindra prochainement 50000 m3/j. Cette production d’eaux usées épurées (EUE) permettra de combler entièrement les besoins en eaux d’irrigation des espaces verts du grand Agadir.Cette étude concerne la faisabilité de la réutilisation des EUE de la STEP de M’Zar pour l’irrigation des gazons des golfs. Elle présente la planification, le protocole et les résultats des essais qui ont été menés pour évaluer les impacts environnementaux. Nous présentons ainsi les résultats du suivi des analyses physicochimiques des sols prélevés pendant les 60 premiers jours d’irrigation. Le suivi de la qualité des sols des parcelles du gazon irriguées par les EUE et les EP permettent de mettre en évidence une augmentation de la salinité des sols. Cette salinisation des sols ne dépend pas seulement de la qualité des eaux d’irrigation mais aussi de la concentration et du type des sels solubles contenus dans les sols avant irrigation. La qualité des sols doit donc être prise en considération lors de la réutilisation des EUE pour l’irragation.

3. Caractérisation physique des déchets solides urbains à Lomé au Togo, dans la perspective du compostage décentralisé dans les quartiers

K. Edem Koledzi ; Gnon Baba ; Geneviève Feuillade ; Matejka Guy.
La communauté urbaine de Lomé se trouve noyée dans des difficultés de gestion des déchets ménagers. En dépit du nouveau projet intitulé « projet PEUL », que pilote la municipalité de Lomé, on constate que le taux de collecte est rarement performant (environ 35%), si ce n'est dans certains quartiers privilégiés. Un réseau constitué de chercheurs, de membres d'ONG et d'agriculteurs tente de promouvoir le compostage décentralisé dans les quartiers en vue de maîtriser ce flux de déchets qui s'accumulent dans les dépotoirs intermédiaires. Pour déterminer tous les éléments nécessaires aux paramétrages techniques du compostage, une première caractérisation physique des déchets a été réalisée sur deux saisons sur la décharge finale de Lomé ; elle a permis de connaître la composition du gisement, sachant qu'une telle étude n'a jamais été réalisée au Togo et plus précisément à Lomé. Dans le cadre de l'étude, l'échantillonnage a tenu compte de plusieurs paramètres :-le nombre de centres de transit,-le nombre d'habitants desservis par chaque centre de transit et-le nombre de tonnes entrant sur la décharge. Un échantillon de 500 kg a été caractérisé après quartage afin de limiter les erreurs. La loi de Bernoulli prenant en compte différents paramètres a été utilisée pour satisfaire un niveau de confiance de 95%. Le tri est effectué en trois fractions granulométriques (>100 mm, 20-100 mm, <20 mm) et en 9 catégories (putrescibles, papierscartons, textiles-textiles […]

4. Caractérisation physico-chimique des sédiments marins du littoral de Tanger et perspectives de valorisation

F. Moukhchan ; M. Ammari ; L. Ben Allal.
L'étude expérimentale a été réalisée sur des sédiments marins issus du littoral de Tanger en vue d’une caractérisation physico-chimique. La première étape du travail réalisé, est une caractérisation physico-chimique la plus large possible du sédiment, l'objectif est d'arriver à une connaissance approfondie du milieu (teneur en espèces métallique, teneur en matière organique, granulométrie, ...) afin d'identifie le degré de pollution dans ces sédiments. La deuxième étape du travail est une valorisation des sédiments dans les matériaux à matrice cimentaire et plus spécifiquement les mortiers.

5. Valorisation d’un mélange de cendres d’une centrale thermique et de scories d’aciérie dans les chaussées routières

Souad El Moudni El Alami ; Mohamed Monkade ; Khaled Lahlou.
La zone industrielle de Jorf Lasfar d’El Jadida, dispose de plusieurs unités industrielles qui génèrent des volumes importants de sous-produits. Parmi ces unités, la centrale thermique JLEC, qui génère plus de 640 milles tonnes de résidus solides par an constitués de deux types de cendres : cendres de foyer et cendres volantes. Ces dernières sont valorisées dans les ciments alors que les cendres de foyer restent stockées en décharge et n’ont jamais été réutilisées.A proximité de JLEC, l’aciérie Sonasid transforme de grandes quantités de ferraille pour produire quelques 800 milles à 1 million de tonnes de billettes d’acier et des milliers de tonnes de scories par an. En plus des coûts de transport et de stockage, les cendres de foyer de JLEC et les scories de Sonasid présentent une menace environnementale potentielle en l’absence de voie de valorisation viable.Dans ce travail, nous présentons une caractérisation chimique et géotechnique des cendres de foyer de JLEC et des scories de Sonasid. En plus, nous montrons que le mélange de ces deux sous produits permet d’aboutir à des performances mécaniques intéressantes qui favorisent leur utilisation dans la couche de fondation d'une chaussée routière. Ce type de valorisation représenterait une alternative attrayante par rapport à leur mise en décharge.

6. Caractérisation physicochimique et microbiologique des différents substrats organiques au cours de la fermentation méthanique

Mohamed Elamin Afilal ; Nadia Belkhadir.
L’objectif de ce travail est de chercher les conditions optimales pour la production du biogaz à partir des déchets organiques notamment les résidus des plantes aromatiques et médicinales (PAM). Le biogaz est le résultat de la digestion anaérobie des matières organiques. En effet, la production du méthane à partir de la biomasse suit le principe de la fermentation dans le digesteur appelé aussi bioréacteur ou méthaniseur. La première étape est l’hydrolyse de la matière organique présente sous forme de grosses molécules, solubles ou non, comme la cellulose. Ces polymères sont cassés en monomères par des microorganismes, et les bactéries méthanogènes utilisent ensuite, les précurseurs formés, pour produire du méthane. Ces étapes biochimiques et microbiologiques se déroulent simultanément ou séparément suivant le procédé anaérobie utilisé mais à des vitesses différentes. Dans ce travail, nous avons entrepris une série d’expériences, pour fermenter les résidus des PAM et produire du biogaz inflammable. Les résultats obtenus nous permettent de tirer les conclusions suivantes :- Les PAM restent exploitables après l’hydro-distillation, et les résidus secs restent biodégradables.- L’optimisation et l’accélération du processus de méthanisation, nécessite le conditionnement et l’adaptation d’une culture microbienne active avec les différents substrats.Ce travail ouvre de nouveaux horizons pour la recherche d’une alternative du développement dans le monde rural, et […]

7. Impacts négatifs d'une zone industrielle sur les eaux souterraines et sur le cheptel (Cas du Jorf Lasfar, Maroc) : approches pluridisciplinaires

B. ElHasnaoui ; A. Younsi ; M. Mountadar ; H. GARMES ; A. Mouhab.
Dans la région étudiée, second pôle industriel du Maroc, les eaux souterraines représentent les seules ressources en eau pour l'alimentation quotidienne de la population rurale et pour l'abreuvement du cheptel. Les résultats des analyses physico-chimiques des eaux montrent que la majorité des puits suivis dépassent les normes de l'OMS relatives à la qualité de l'eau. En effet, la concentration des fluorures dans l'eau de ces villages varie de 0,24 à 4,3 mg/l, ce qui semble être à l'origine de la fluorose dentaire observée chez le bétail de cette région. Les résultats de l'enquête épidémiologique réalisée sur le cheptel montrent une forte contamination par les fluorures générés, en grande partie, par les industries des phosphates. Plusieurs facteurs sont déterminants dans cette contamination, à savoir : approvisionnement en eau, durée d'exposition, approvisionnement en aliments, proximité des industries,…