N°75 - décembre 2017


1. Éditorial n°75 Déchets Sciences et Techniques

Rémy Gourdon ; Pascale Naquin.
Ce numéro 75 confirme par son contenu la diversité des sujets de recherche développés dans le domaine des déchets et de l’ingénierie environnementale. Depuis la production d’une protéase fongique à partir de déchets agro-industriels à la sélection de sites d’enfouissement de déchets, en passant par des travaux et des réflexions sur le recyclage des DEEE, de poudre de verre, et la comparaison de la performance de foyers de cuisson, chaque lecteur pourra trouver dans ce numéro un thème d’intérêt !Et c’est bien la richesse de notre revue que d’ouvrir les consciences de ses lecteurs et auteurs vers différents horizons qui les sortent de leur domaine de spécialité mais les accompagnent dans un dessein commun : celui de respecter et protéger notre planète pour eux-mêmes et pour les générations futures.Les Objectifs de Développement Durable (ODD) doivent désormais jalonner notre route au quotidien. Ceci afin que les générations futures puissent connaitre des conditions de vie au moins aussi bonnes que les nôtres, mais aussi pour que les populations aujourd’hui les plus défavorisées arrivent, espérons-le, à accéder rapidement à de meilleures conditions de vie sur notre planète si fragile. En cette période de l’année propice aux bonnes résolutions, essayons chaque jour de nous demander ce que nous avons fait dans ce sens, à l’atteinte de quel ODD nous avons contribué. Ainsi, les nombreux petits colibris que nous sommes arriveront à transformer ce monde ! C’est en tout […]

2. Substitution du ciment CPA par la poudre de verre dans les mortiers à hautes performances

Bahia Arab ; Rachid Mehaddene ; Yacine Bouchnab.
Les faibles rapports eau/liant conduisent à diminuer la perméabilité du béton et les ajouts de fines telles que la fumée de silice, l’argile, les laitiers et les cendres contribuent ainsi à l’amélioration de la compacité par leur effet de remplissage granulaire. Dans cette recherche nous avons évalué l’effet de la poudre de verre broyée finement comme ajout cimentaire (Krati et Kansal, 2016), (Zeghichi et al., 2012) sur les propriétés physico-mécaniques des mortiers à base de ciment sans ajout CEM I (CPA). Le ciment CPA a été substitué par de la poudre (PV) avec les pourcentages de 10 % et 20 % en fixant une fois le rapport E/C (Eau/Ciment) et ensuite le rapport E/L (Eau/Liant) égal à 0,35, l’ensemble des résultats a été comparé avec le mortier de référence sans PV. Les résultats obtenus montrent un comportement bénéfique de la poudre de verre sur les caractéristiques mécaniques et la durabilité des différents mortiers étudiés.

3. Modalités de sélection des sites d’enfouissement technique en Algérie et leur prise en charge par les instruments d’aménagement du territoire et d’urbanisme

Sihem Aliouche ; Youcef Kehila ; Leila Benkahoul.
La mise en décharge des déchets a toujours constitué en Algérie, le mode d’élimination le plus dominant. La technicité de cette activité a fortement progressé depuis la promulgation de la loi 01-19-2001 relative à la gestion des déchets. Ainsi, on est passé de la décharge sauvage pratiquée depuis longtemps à la décharge contrôlée et puis, au centre d’enfouissement technique (CET). Ce dernier doit permettre la disposition finale des déchets solides de façon sécuritaire en minimisant les impacts sur l’environnement et la santé publique.La recherche de sites appropriés doit ainsi, non seulement répondre aux critères techniques et environnementaux (imperméabilisation du sol et traitement des effluents liquides et gazeux), mais aussi, aux orientations de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme. De ce fait, les instruments d’aménagement du territoire et d’urbanisme doivent prévoir un portefeuille foncier pour les futurs centres d’enfouissement technique. Le but est de limiter la prolifération de dépotoirs anarchiques et autres décharges sauvages.Ce travail consiste, en premier lieu, à comprendre la portée de ces instruments et les objectifs qui leurs sont attribués à travers une lecture critique. En deuxième lieu, il vise à évaluer la prise en charge des CET par ces instruments dans le cas de l’agglomération Algéroise.

4. Le recyclage est-il l’unique solution pour une gestion durable des DEEE ? Étude de l’incidence du contexte réglementaire et des politiques publiques sur les filières développées en France

Lamia El Bouchtioui.
20 à 50 millions de tonnes de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) sont produits chaque année dans le monde, ce qui pourrait induire des risques pour la santé publique et l’environnement (CNIID et les Amis de la Terre, 2010). L’une des particularités des DEEE tient à leur composition à la fois de produits toxiques et de produits de valeur, notamment des métaux précieux et des terres rares. Aussi les DEEE requièrent un traitement particulier afin d’éviter l’enfouissement. Le recyclage est un levier clé pour valoriser certains constituants des DEEE. Il permet la réutilisation durable de matières présentes en quantité limitée sur Terre et retarde ainsi l’épuisement de ces ressources naturelles (Grosse, 2010). Cependant cette approche ne concerne qu’une partie des constituants des DEEE, et il est donc nécessaire de développer d’autres moyens en parallèle pour toucher une part plus grande des flux de matière considérés. La prévention demeure une priorité pour la politique en matière de déchets. Le réemploi et la réutilisation sont également des leviers permettant de réduire les impacts des DEEE et la consommation des ressources naturelles. Toutefois, le recyclage semble, en pratique, prédominer en France au détriment des autres approches qui pourraient le compléter efficacement.

5. Analyse des impacts économico-environnementaux du changement d’usage d’un foyer de cuisson traditionnel par un foyer de cuisson amélioré optimisé à charbon de bois dans les ménages de la ville de Kinshasa

Elías Hurtado Pérez ; Oscar Mulumba Ilunga ; María Cristina Moros Gómez ; Carlos Vargas Salgado.
Le présent travail a consisté à analyser les impacts économiques et environnementaux du changement d’utilisation dans les ménages de la ville Kinshasa en République démocratique du Congo (RD Congo) du foyer de cuisson traditionnel par un foyer de cuisson amélioré. Nous avons sélectionnés deux foyers de cuisson traditionnels (traditional cookstove TCS), le TCS D27 et le TCS D23 et deux foyers de cuisson améliorés (improved cookstove ICS), le ICS 16/8/NC et le ICS 16/8/C. Le test réalisé fut le test de cuisson contrôlée (cooking controlled test CCT), qui est un test de laboratoire dans des conditions strictement contrôlées. Tous les tests furent réalisés en cuisinant un mets local familier populaire, principalement apprécié par les ménages moyens et pauvres de Kinshasa. Pour cuire un repas sec de 1150 g de haricot et 1250 g de riz, il a fallu 2429 g de charbon de bois avec un foyer traditionnel TCS D27 et 1847,4 g avec un foyer traditionnel TCS D23. Mais cela exigeait seulement 1198,7 g de charbon de bois avec un ICS 16/8/NC ou 1081,1 g avec un ICS 16/8/C,ce qui représente des économies en combustible allant de 37% jusqu’à 55%. Ainsi un ménage de 10 personnes à Kinshasa dépenserait jusqu’à 48,61 $/mois pour l’achat en combustible avec l’usage d’un TCS D27 alors qu’il n’aura besoin que de 22,01 $ mensuels pour les mêmes tâches culinaires en utilisant un ICS 16/8/C.

6. Optimisation à l’aide d’un plan d’expériences de la production d’une protéase fongique sur milieu à base de déchets agro-industriels

Malika Benkahoul ; Aicha Belmessikh ; Hayet Boukhalfa ; Aicha Mechakra-Maza.
La production d’une protéase neutre a été réalisée par fermentation d’une moisissure mésophyle (Aspergillus oryzae Ahlburg (Cohen)1042.72) en erlenmeyers sur milieux à base de déchets d’oranges enrichis à l’aide de sous-produits agro-industriels. L’optimisation de la synthèse de l’enzyme a été effectuée en utilisant une méthode statistique de planification expérimentale (les matrices de Plackett et Burman à N = 8, soit à 8 expériences et N-1 = 7 variables). Les variables utilisées sont les 5 facteurs de production (lactosérum, déchets de dattes ou dattes déclassées, corn-steep liquor, sels minéraux et pH) et 2 erreurs. Les résultats ont été modélisés selon une régression linéaire multiple de type : β0 + β1X1 + β2X2 + β3X3 + β4X4 + β5X5 + e Les résultats statistiques (corrélation et seuil de signification) ont permis de sélectionner les facteurs permettant la meilleure production de l’enzyme. Celle-ci (2016 U) est obtenue sur un milieu à base de déchets d’oranges enrichis en corn-steep liquor après 72 h de fermentation à pH 6. Ainsi, le milieu optimal permet une production importante de protéase neutre sur un milieu à moindre coût.