N°64 - Juin 2013


1. Éditorial n°64 Déchets Sciences et Techniques

Denis Bois ; Mostafa Benzaazoua ; Rémy Gourdon.
Comme annoncé au précédent numéro, nous publions ici une sélection d’articles tirés du symposium sur l’Environnement et les Mines, dont la 4e édition s’est tenue en 2011 à Rouyn-Noranda, Québec, Canada. Ce symposium se distingue tant par sa formule (qui associe des conférences scientifiques et des communications par affiches à des sessions techniques de pointe, des cours intensifs, et des visites de sites miniers) que par la diversité des participants (scientifiques, représentants d’organismes publics, opérateurs miniers, fournisseurs de services et d’équipements, étudiants, etc.).L’édition 2011 a réuni plus de 330 participants venant du Québec, d’autres provinces canadiennes, des Etats-Unis, du Burkina Faso, du Maroc, de France et de Grande- Bretagne. Au total, plus de 27 conférences ont été présentées dans 7 sessions allant du remblayage souterrain à la restauration des sites en passant par la qualité des eaux et les aspects législatifs et réglementaires. L’ensemble des présentations, orales et affichées, sont disponibles sur DVD auprès de l’institut canadien des mines et de la métallurgie (ICM). Les relations qu’entretiennent l’INSA de Lyon et l’université du Québec en Abitibi Témiscaminque (UQAT) nous donnent l’opportunité et le plaisir de présenter dans ce numéro de DST une sélection d’articles illustratifs des champs couverts par le congrès.

2. Stabilisation de l’arsenic dans les remblais miniers en pâte cimentée

Samuel Coussy ; Mostafa Benzaazoua ; Bruno Bussière ; Denise Blanc ; Pierre MOSZKOWICZ.
Le remblayage de mines souterraines est devenu une pratique courante et intéressante pour ses nombreux avantages en termes d’exploitation des minerais (plus complète et plus souple) et de réduction des impacts environnementaux (enfouissement de rejets problématiques en surface). Parmi les différents types de remblais miniers, les remblais en pâte (RMPC) connaissent le plus de succès dans les mines modernes, sachant les nombreux avantages qu’ils confèrent en présence de rejets miniers sulfurés potentiellement réactifs. Ces derniers contiennent le plus souvent des sulfures de fer (pyrite et pyrrhotite) mais peuvent aussi contenir des sulfures associés à des métaux (ex. : cuivre, zinc, etc.) et des metalloïdes (ex. : arsenic). Dans cette étude, des RMPC à base de rejets miniers sulfurés arsénifères et des RMPC artificiellement dopés à l’As ont été confectionnés, afin d’évaluer le potentiel de stabilisation de l’As dans ces matrices cimentaires. La spéciation chimicominéralogique de l’As ainsi que son comportement géochimique dans ces matrices a été étudié en détail. Des essais d’adsorption de l’As sur des hydrates cimentaires et une caractérisation de la microstructure des RMPC ont été réalisés pour apporter des informations complémentaires et conclure quant au potentiel et à l’intérêt de sa stabilisation dans les remblais.

3. Comportement géochimique et hydrogéologique des stériles de la mine Lac Tio

Mostafa Benzaazoua ; Bruno Bussière ; Isabelle Demers ; Benoît Plante ; Genevieve Pepin ; Michel Aubertin ; Michel Chouteau ; Ihssan Dawood ; Rachid Intissar ; Genevieve Lessard et al.
Les réactions chimiques qui ont lieu entre les rejets miniers et leur environnement peuvent mener à une contamination des eaux, et ce, même à des pH proches de la neutralité ; on parle alors de drainage neutre contaminé (DNC). Ce phénomène de DNC est observé au site de la mine Lac Tio, où la concentration en Ni à certaines résurgences dépasse parfois les normes environnementales. Pour bien comprendre les phénomènes menant à la contamination des eaux minières au site de la mine Lac Tio, et afin d’aider à sélectionner les approches de restauration les plus appropriées, un programme d’étude a été entrepris en 2005. Plus spécifiquement, le comportement géochimique des stériles a d’abord été caractérisé et analysé à plusieurs échelles (au laboratoire et sur le terrain). Des modélisations géochimiques ont également été réalisées afin de mieux comprendre, et éventuellement, prédire ce comportement géochimique. Comme ce dernier est étroitement lié au mouvement de l’eau dans les stériles miniers, des efforts ont aussi été consacrés à la caractérisation hydrogéologique des matériaux et à l’évaluation de la structure interne de la halde principale. Les résultats ont montré que les différents types de stériles ont des comportements géochimiques qui sont fonction, principalement, de leur pourcentage d’hémo-ilménite ainsi que de leur âge. Les essais hydrogéologiques quant à eux ont permis d’estimer la variabilité de la conductivité hydraulique en place (habituellement entre […]

4. Les travaux du projet BNQ 21000 : des mécanismes pour opérationnaliser le développement durable au sein des entreprises et autres organisations du Québec

Francine Craig ; Charles Duchesne.
Le « Projet BNQ 21000 » se situe directement en lien avec la Stratégie gouvernementale de développement durable 2008-2013, qui favorise les démarches volontaires en développement durable pour que la société civile, y compris les entreprises, chemine vers cette optique. C’est dans le cadre de cet effort qu’est proposé aux entreprises exerçant leurs activités au Québec, un guide normatif et une démarche globale pour favoriser et accélérer la prise en compte des principes de développement durable au sein de leur organisation.Dans une perspective de complémentarité à la Norme BNQ 21000, la Méthode BNQ 21000 fait présentement l’objet de projets-pilotes dans plus de 60 entreprises québécoises. Le but de cette phase d’expérimentation est de tester le guide normatif de manière concrète et de contribuer à valider et à bonifier une démarche et des outils qui permettront de répondre aux besoins des entreprises en matière de gestion du développement durable. À cet égard, plus d’une quinzaine d’entreprises de l’industrie minière du Québec participent à cette expérimentation au sein du projet pilote de l’Association minière du Québec (AMQ).À termes, la Norme BNQ 21000 et la Méthode BNQ 21000 fonderont ensemble l’Approche BNQ 21000 et se résument par ce slogan : Piloter le développent durable d’une organisation responsable.

5. Revue de divers aspects liés à la stabilité géotechnique des ouvrages de retenue de résidus miniers: Partie I – Mise en contexte et caractéristiques générales

Michel Aubertin ; Bruno Bussière ; M. James ; M. Mbonimpa ; R.P. Chapuis.
Les digues construites pour les parcs à résidus miniers doivent être conçues de façon à pouvoir supporter les charges critiques anticipées durant l’opération de la mine et après sa fermeture. Divers incidents survenus au cours des dernières années autour du globe montrent qu’assurer la stabilité géotechnique de ces ouvrages de retenue soulève encore de nombreux défis. Plusieurs organisations revoient présentement leurs lignes directrices relativement aux critères de conception et aux méthodes d’analyse pour évaluer la stabilité des ouvrages de retenue et de confinement des rejets miniers. Dans ce premier article, on revoit la problématique générale, les propriétés usuelles des résidus de mines en roches dures, ainsi que les caractéristiques des digues de retenue. Le deuxième article abordera les principaux facteurs qui affectent la stabilité géotechnique des ouvrages.

6. Revue de divers aspects liés à la stabilité géotechnique des ouvrages de retenue de résidus miniers: Partie II – Analyse et conception

Michel Aubertin ; M. James ; M. Mbonimpa ; Bruno Bussière ; R.P. Chapuis.
Les digues des parcs à résidus miniers sont, encore aujourd’hui, sujettes à des défaillances relativement fréquentes suite à des instabilités géotechniques. La problématique générale liée à la stabilité de ces ouvrages de retenue a été présentée dans la partie I. Dans cette partie II, on revoit les principaux facteurs qui affectent la stabilité des digues. Les outils typiquement utilisés pour analyser le comportement des ouvrages sont décrits, en mettant l’emphase sur l’effet des événements critiques comme les pluies abondantes et les séismes. L’article discute aussi de nouvelles avenues pour aider à contrôler certains problèmes, incluant l’utilisation d’inclusions de roches stériles dans les parcs à résidus miniers.