Rodriguez YOMBO PHAKA ; Holy Holenu Mangenda ; Alexis VUNI SIMBU ; Ruffin BAKAMBANA NDAMBI ; Rosine Muyulu et al. - SUIVI DE LA QUALITE DE L’AIR DANS LA VILLE DE KINSHASA PAR MESURES MOBILES DU NO2 ATMOSPHERIQUE EN DIFFERENTS POINTS GEOGRAPHIQUES

eid:8379 - Environnement, Ingénierie & Développement, 10 février 2022, N° 86 - EID - https://doi.org/10.46298/eid.2022.8379
SUIVI DE LA QUALITE DE L’AIR DANS LA VILLE DE KINSHASA PAR MESURES MOBILES DU NO2 ATMOSPHERIQUE EN DIFFERENTS POINTS GEOGRAPHIQUES

Auteurs : Rodriguez YOMBO PHAKA ; Holy Holenu Mangenda ; Alexis VUNI SIMBU ; Ruffin BAKAMBANA NDAMBI ; Rosine Muyulu ; Jules ALONI KOMANDA

Cette étude porte sur la question de la qualité de l’air dans la ville de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo (RDC). Elle est basée sur l’étude de la répartition spatiale des espèces en trace comme le NO2 et le CO dans cette ville. Les deux espèces ciblées dans cette étude, sont les majeurs contribuant de la dégradation de la qualité de l’air tel que promulgué par l’Organisation Mondiale de la Santé. La surveillance en temps réel de la concentration chimique de ces espèces est fortement recommandée. Les données brutes ont été collectées pendant trois jours, en effectuant des mesures mobiles à bord d’une voiture. La concentration chimique en NO2 a été prélevée grâce au système DOAS (Differential Optical Absorption Spectroscopie) et sa répartition spatiale a été réalisée grâce aux levés GPS. Les mesures en concentration de NO2 sont valables sur une distance couvrant un rayon de 1 Km à partir de chaque point de prélèvement. Le résultat de cette étude a montré que les communes de Limete et de la Gombe (tronçon poids lourds) sont beaucoup plus frappées par la pollution en NO2, suivi des grands carrefours avec des zones d’animation commerciale intense comme à la commune de Mont ngafula (marché Matadi mayo) ou au rond-point Ngaba. La concentration en CO a été prélevée grâce à un capteur LOW Cost, donnant des mesures in situ. L’instrument utilisé étant de faible précision, l’analyse quantitative de CO n’a pas été faite. Néanmoins, le signal de CO a été détecté dans presque toutes les communes de la ville de Kinshasa.


Volume : N° 86 - EID
Publié le : 10 février 2022
Accepté le : 21 janvier 2022
Soumis le : 19 août 2021
Mots-clés : Pollution,Degradation,air,Kinshasa,Pollution,Dégradation,Air,Kinshasa,[SDE]Environmental Sciences


Partager

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 123 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 94 fois.