J. Labanowski ; G. Feuillade - Etude de la matière organique réfractaire à la coagulation-floculation et à son procédé alternatif, l'électrocoagulation, lors du traitement d'un lixiviat stabilisé

eid:8497 - Environnement, Ingénierie & Développement, 17 septembre 2021, N°41 - 1er trimestre 2006 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.1737
Etude de la matière organique réfractaire à la coagulation-floculation et à son procédé alternatif, l'électrocoagulation, lors du traitement d'un lixiviat stabilisé

Auteurs : J. Labanowski ; G. Feuillade

L’élimination de la matière organique (MO) contenue dans un lixiviat de décharge d’ordures ménagères peut être réalisée à l’aide du procédé de coagulation-floculation classique ou d’électrocoagulation. La caractérisation de la fraction résiduelle après traitement peut se faire par analyse de la taille des composés et par fractionnement sur résine en fonction de l’hydrophobicité des composés. L’étude menée sur un lixiviat dit « stabilisé », donc composé majoritairement de macromolécules organiques, met en évidence un abattement quantitativement identique de la charge organique pour les deux procédés de traitement. La MO réfractaire est cependant qualitativement différente puisque l’électrocoagulation conduit à la formation de composés de plus petite taille.


Volume : N°41 - 1er trimestre 2006
Publié le : 17 septembre 2021
Importé le : 17 septembre 2021
Mots-clés : [SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering


Partager

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 158 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 52 fois.