Rémy Gourdon ; Rémy Bayard ; G. Valla - Biodétérioration microbienne des déchets : définitions, principes et méthodes d'évaluation

eid:8307 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 janvier 1996, N°1 - 1er Trimestre 1996 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.554
Biodétérioration microbienne des déchets : définitions, principes et méthodes d'évaluationArticle

Auteurs : Rémy Gourdon ORCID1; Rémy Bayard ORCID1; G. Valla 2

Lors de leur stockage ou de leur valorisation, les déchets peuvent être soumis à des agressions d'origine microbienne, même lorsque les conditions de stockage ou valorisation sont destinées à les réduire. Les mécanismes de biodétérioration peuvent être directs lorsque les micro-organismes transforment les constituants des déchets, ou indirects lorsque ce sont leurs métabolites qui sont agressifs. La biodétérioration peut s'avérer significative lorsque le déchet ou son environnement contient ou apporte des substances telles que matière organique, composés soufrés, composés azotés, fer. Elle peut être ralentie ou empêchée par des conditions physico-chimiques défavorables, notamment de faible teneur en eau, pH très alcalin et mauvaise oxygénation. Les méthodes d'évaluation reposent sur des essais accélérés qui tentent d'optimiser le contact déchet/micro-organismes, et des tests de simulation visant à reproduire le scénario de stockage ou utilisation envisagé.


Volume : N°1 - 1er Trimestre 1996
Publié le : 1 janvier 1996
Importé le : 29 juillet 2021
Mots-clés : [CHIM]Chemical Sciences,[SDE]Environmental Sciences

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 65 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 108 fois.