Valérie Mayeux ; Yves Perrodin - Écocompatibilité des déchets : vers une prise en compte de la notion d'impact pour l’élimination et la valorisation des déchets

eid:8285 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 janvier 1996, N°3 - 3ème Trimestre 1996 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.631
Écocompatibilité des déchets : vers une prise en compte de la notion d'impact pour l’élimination et la valorisation des déchetsArticle

Auteurs : Valérie Mayeux ; Yves Perrodin

    Les conditions de stockage ou de valorisation des déchets sont aujourd'hui encore définies sur des bases réglementaires et techniques reposant sur la mise en place de la meilleure technologie disponible et économiquement acceptable, ne reposant que très peu sur une notion d'impact sur les milieux d'accueil sollicités. Le présent article décrit le principe et les premiers résultats d'un programme de recherche de 3 ans, lancé à l'initiative de l' Ademe, baptisé « Programme Écocompatibilité » et visant à intégrer progressivement une logique d'impact dans la gestion des déchets. L'évaluation de l'écocompatibilité des déchets est basée sur la comparaison des flux de polluants émis par les déchets (pris dans un scénario donné) et des flux de polluants jugés acceptables pour les différents milieux récepteurs (aquatiques et» sol ») concernés. Le premier travail réalisé par les équipes participant au programme a consisté à identifier et hiérarchiser les nombreux facteurs d'influence et paramètres de caractérisation à prendre en compte pour ces évaluations. Un programme d'expérimentations à réaliser au laboratoire et à grande échelle lors des deuxième et troisième années du programme a ensuite été mis en place.


    Volume : N°3 - 3ème Trimestre 1996
    Publié le : 1 janvier 1996
    Importé le : 29 juillet 2021
    Mots-clés : [SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering

    1 Document citant cet article

    Statistiques de consultation

    Cette page a été consultée 106 fois.
    Le PDF de cet article a été téléchargé 128 fois.