Abdelkarim Bouchelaghem ; Marie-Claude Magnié ; Valérie Mayeux ; Anne Gobbey ; Patrice Philippe - Valorisation de mâchefers stabilisés pour le confortement de carrières souterraines

eid:8240 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 janvier 1997, N°8 - 4ème Trimestre 1997 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.825
Valorisation de mâchefers stabilisés pour le confortement de carrières souterrainesArticle

Auteurs : Abdelkarim Bouchelaghem 1; Marie-Claude Magnié 1; Valérie Mayeux 2,3; Anne Gobbey 2,3; Patrice Philippe 2,3

Dans le cadre de l'aménagement de la ZAC Beaulieu, la ville de Caen (France) a confié à Solétanche Bachy des travaux de confortement de carrières souterraines. En remplacement des matériaux d'extraction habituellement utilisés dans ce type de chantier, un nouveau mortier, développé tout spécialement par Inertec à partir de mâchefers d'incinération d'ordures ménagères, a été injecté en carrières par pompage.Cette opération innovante a été soumise pendant toute sa durée à des contrôles très stricts, à la fois par un plan d'assurance qualité interne et par une commission de suivi, regroupant différents organismes de surveillance (Drire, Services Municipaux,...).En application des travaux français et européens de normalisation sur la détermination du comportement à long terme (norme expérimentale X30-407), une étude d'impact a été entreprise par Inertec, en collaboration avec l'Ademe. Les premiers résultats de l'étude, présentés ici, semblent montrer que la présence du mortier de mâchefers stabilisés dans les carrières aura un impact négligeable sur la qualité des eaux souterraines.Ces premiers résultats seront à comparer aux données recueillies sur site pendant plusieurs années, de façon à établir une validation fiable.


Volume : N°8 - 4ème Trimestre 1997
Publié le : 1 janvier 1997
Importé le : 29 juillet 2021
Mots-clés : [SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 33 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 31 fois.