Shaddad Attili ; Patrick Baillif ; Jean-Claude Touray - Fractions fines et ultra-fines de mâchefers d'incinération d'ordures ménagères : caractérisation, lixiviation et analyses de surfaces

eid:8197 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 janvier 1999, N°13 - 1er Trimestre 1999 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.970
Fractions fines et ultra-fines de mâchefers d'incinération d'ordures ménagères : caractérisation, lixiviation et analyses de surfacesArticle

Auteurs : Shaddad Attili 1; Patrick Baillif 1; Jean-Claude Touray 1

  • 1 Géotectonique, géophysique, métallogénie

Cette note rapporte d'abord les résultats d'une caractérisation physico-chimique (analyse chimique globale, données ORX, MEB, BET) des fractions fines (<4 ou 5 mm) obtenues par tamisage de 2 mâchefers non broyés, l'un (C) du type valorisable et l'autre (R) du type intermédiaire. Chacune des fractions granulométriques (sauf la plus fine) a permis, après traitement aux ultrasons dans l'éthanol, de séparer la fraction < 100 μm, définie comme « fraction ultra-fine ». Ces particules, dont 80 % en volumes sont < 70 μm ont un fort potentiel polluant. Avec la fraction tamisée la plus fine, elles représentent seulement 16 % en poids du mâchefer R et libèrent plus de la moitié des métaux lors des lixiviations. Nous interprétons ces fractions ultra-fines comme des retombées de cendres volantes. La mise en évidence par XPS d'un mince film de Sn d'épaisseur plurinanométrique sur ces particules est un argument supplémentaire pour cette hypothèse. Les conséquences pratiques de cette conclusion sont finalement soulignées.


Volume : N°13 - 1er Trimestre 1999
Publié le : 1 janvier 1999
Importé le : 29 juillet 2021
Mots-clés : [SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 62 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 67 fois.