Jean-Noël Leichtnam ; Dominique Schwartz ; Roger Gadiou ; Gilles Prado - Étude expérimentale de la pyrolyse et de la combustion du polyamide-6,6 à haute température

eid:8183 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 janvier 1999, N°15 - 3ème Trimestre 1999 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.1022
Étude expérimentale de la pyrolyse et de la combustion du polyamide-6,6 à haute températureArticle

Auteurs : Jean-Noël Leichtnam 1; Dominique Schwartz 1; Roger Gadiou 1; Gilles Prado 1

  • 1 Laboratoire de Gestion des Risques et Environnement

Lors de l'incinération de déchets plastiques azotés tels que les polyamides ou les polyuréthannes, de nombreux polluants atmosphériques azotés sont émis. Or, il n'existe pas dans la littérature de données traitant de la formation d'oxydes d'azote, d'ammoniac ou d'acide cyanhydrique lors de la dégradation thermique à haute température de ce type de déchets. Dans le but de déterminer les mécanismes de décomposition thermique de tels matériaux, nous avons étudié la pyrolyse et la combustion du nylon-6,6 en fonction du temps de séjour des gaz dans la zone réactionnelle et de la température. Lors de la pyrolyse, la température joue un rôle très important sur la formation d'acide cyanhydrique et n'a que peu d'influence sur la quantité de NH3 émis. En excès d'oxygène, nous ne retrouvons ni l'ammoniac, ni l'acide cyanhydrique. Quelles que soient les conditions opératoires, 10 % environ de l'azote du combustible se retrouve sous la forme de NO et 90 % sous forme de N2.


Volume : N°15 - 3ème Trimestre 1999
Publié le : 1 janvier 1999
Importé le : 29 juillet 2021
Mots-clés : [SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 56 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 316 fois.