Fabián Robles-Martínez ; Ana Belem Pina-Guzman ; Gabriel Leyva-Ruelas - Valorisation de la coquille du cabosse (Theobroma cacao L.) et des boues agroindustrielles comme support dans la fabrication des inocula pour légumineuses

eid:8180 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 janvier 1999, N°15 - 3ème Trimestre 1999 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.1009
Valorisation de la coquille du cabosse (Theobroma cacao L.) et des boues agroindustrielles comme support dans la fabrication des inocula pour légumineusesArticle

Auteurs : Fabián Robles-Martínez ORCID1; Ana Belem Pina-Guzman 2; Gabriel Leyva-Ruelas 2

  • 1 Laboratoire d'Analyse Environnementale des Procédés et Systèmes Industriels
  • 2 Universidad Automoma Chapingo

Dans ce travail nous avons testé la survie de la souche Rhizobium leguminosarum bv phaseoli en utilisant comme support de culture un résidu agro-industriel et un déchet agricole. La coquille de cabosse, les boues de Fermex (Fermentaciones Mexicanas S.A. de C.V.), et leur mélange avec la tourbe mexicaine ont été comparés avec les résultats des témoins utilisés : tourbe importée (origine : Espagne) et tourbe mexicaine.Tous les supports ont subi deux autoclavages successifs d'une heure à 120 °C. Après stérilisation, les supports ont été imprégnés avec une solution contenant une population rhizobienne de 2x109 cellules/ml. A la suite d'une homogénéisation des supports imprégnés, on a placé chaque essai dans des sacs en polyéthylène, lesquels ont été cachetés et stockés pendant six mois à 4 °C.Le nombre de cellules viables de Rhizobium dans les supports a été déterminé après 1, 30, 63, 141 et 176 jours de stockage. La survie de Rhizobium a été remarquable dans le support préparé avec un mélange de coquilles de cabosse et de tourbe mexicaine, la concentration cellulaire au bout des six mois de stockage étant de 2,75xl09 cel/g de support. Les résultats de cet essai sont comparables à ceux obtenus avec la tourbe espagnole (premier support témoin) qui montrent une population rhizobienne de 3,87x109 cel/g à la fin de la période de stockage. La concentration cellulaire en fin d'essai dans le support préparé à base de boues Fermex a été de 1,93x109 cel/g d'inoculum, ce qui représente un bon résultat. La tourbe mexicaine (deuxième support témoin) a présenté une population de 5,33x108 cel/g d'inoculum, concentration plus faible à celle recommandée pour un inoculum pour légumineuses, qui doit être de l,0x109 cel/g d'inoculum. Aucune survie n'a été observée à la fin du stockage sur les supports préparés avec les coquilles de cabosse seules, les coquilles de cabosse mélangées aux boues Fermex, et les boues Fermex mélangées à de la tourbe mexicaine.


Volume : N°15 - 3ème Trimestre 1999
Publié le : 1 janvier 1999
Importé le : 29 juillet 2021
Mots-clés : [SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 72 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 354 fois.