Pierre MOSZKOWICZ - Éditorial n°22 Déchets Sciences et Techniques

eid:8114 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 janvier 2001, N°22 - 2ème Trimestre 2001 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.916
Éditorial n°22 Déchets Sciences et TechniquesArticle

Auteurs : Pierre MOSZKOWICZ

    Une récente réunion des ministres de l'environnement de l'OCDE a proposé une « stratégie de l'environnement de l'OCDE pour les dix premières années du XXIème siècle » (voir le site www.odce.org). J'ai relevé l'analyse caustique qu'en a fait Herve Kempf, (le Monde du 27/05/01) et sa conclusion : « on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre ». Le journaliste résume ainsi de manière abrupte le constat fait par les ministres que « la dégradation de l'environnement a généralement progressé à un rythme légèrement inférieur à celui de la croissance économique » et qu'ainsi « les effets en volume de l'augmentation totale de la production et de la consommation ont plus que compensé les gains d'efficience obtenus par unité produite ». Pour une stratégie d'avenir, il faudrait alors découpler cet effet mécanique apparemment inéluctable d'une augmentation de la dégradation de l'environnement entrainée par la croissance économique, dont la nécessité n'est pas remise en cause. Les propositions des experts (supprimer les subventions aux secteurs les plus polluants comme l'énergie et l'agriculture industrielle et taxer les produits selon leur cout environnemental) laissent sceptique Hervé Kempf, qui considère peu convaincantes les attitudes actuelles des gouvernements des pays de l'OCDE. Croissance et environnement sont-ils définitivement inconciliables ou peut-on tout de même rêver d'avoir « le beurre et l'argent du beurre ? »


    Volume : N°22 - 2ème Trimestre 2001
    Publié le : 1 janvier 2001
    Importé le : 29 juillet 2021
    Mots-clés : [SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering

    Statistiques de consultation

    Cette page a été consultée 68 fois.
    Le PDF de cet article a été téléchargé 74 fois.