Gérard Bertolini - Déchets et archéologie

eid:8094 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 janvier 2002, N°25 - 1er Trimestre 2002 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.2344
Déchets et archéologieArticle

Auteurs : Gérard Bertolini 1

L’archéologie n’est qu’une des sciences du déchet, et elle n’est elle-même que partiellement science du déchet. Les empreintes détritiques fournissent des enseignements :• d’une part sur les conditions et les modes de vie du passé,• d’autre part, de façon plus particulière, sur la gestion des déchets, autrefois.La conservation différentielle des matériaux, suivant leur nature et les conditions du milieu, risque d’induire en erreur leur découvreur sur l’importance relative de leur utilisation.Les progrès des équipements et des méthodes d’analyse permettent toutefois de révéler des traces insoupçonnées jusqu’alors.Vis-à-vis de la connaissance des conditions et des modes de vie d’un passé lointain, force est de citer les travaux de Cuvier, relevant notamment de l’anatomie, de la paléontologie et de la biostratigraphie.Le paléolithique est caractérisé par la taille du silex ; A. Leroi-Gourhan a montré ce que pouvait révéler à ce sujet un examen minutieux des « négatifs d’enlèvement ». De l’âge de pierre à l’âge de fer, les scories métalliques livrent également leurs secrets.J. Barrau souligne l’existence de pratiques écologiques « avant la lettre ».Parmi les déchets figurent (il s’agit même d’un « archétype ») les excreta, riches d’enseignements sur l’alimentation.L’archéologie apporte de plus des informations sur la gestion des déchets (y compris la prévention), qu’il s’agisse de déchets (ruines) de bâtiments, de restes humains, de conservation des écrits ou de réemploi de supports d’écriture, de chutes neuves de fabrication ou de déchets d’usage, provenant d’activités commerciales ou administratives ou bien des ménages (foyers). Même les matières organiques fermentescibles ont laissé certaines traces.On notera en outre que, dans divers cas, les pratiques de réemploi et de recyclage ont détruit des vestiges du passé ; de plus, elles induisent des risques d’erreur de datation et d’interprétation.Abstract


Volume : N°25 - 1er Trimestre 2002
Publié le : 1 janvier 2002
Importé le : 29 juillet 2021
Mots-clés : [SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 66 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 81 fois.