Benoît Jourdan ; James Ollivier ; Olivier Thomas - Étude de la faisabilité du traitement des boues de rectification en vue de leur valorisation

eid:8090 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 janvier 2002, N°26 - 2ème Trimestre 2002 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.2375
Étude de la faisabilité du traitement des boues de rectification en vue de leur valorisationArticle

Auteurs : Benoît Jourdan 1; James Ollivier 1; Olivier Thomas ORCID1

  • 1 Laboratoire de Génie de l'Environnement Industriel

Cet article présente une étude de faisabilité du traitement des boues de rectification. Trois procédés de traitement sont étudiés : le lavage par une solution détergente, l’extraction par solvant organique et le pressage mécanique. Ces traitements ont pour but de séparer les particules métalliques de la phase liquide des boues en vue de leur valorisation en cimenteries ou en centres pyrométallurgiques. Les résultats obtenus montrent que les détergents ont une faible efficacité pour éliminer la fraction organique des boues de rectification avec des rendements de l’ordre de 20 %. Les solvants organiques peu polaires comme l’hexane et l’éther de pétrole ont de meilleures efficacités, comprises entre 75 et 90 %. De même, le pressage mécanique sous une contrainte élevée (supérieure à 2 600 kg.cm-2) permet d’éliminer la phase liquide des boues avec des rendements élevés, de l’ordre de 95 %. Ces rendements permettent d’envisager la valorisation des boues en pyrométallurgie mais sont insuffisants pour une valorisation en cimenteries. Un couplage de ces traitements pourrait alors être envisagé.


Volume : N°26 - 2ème Trimestre 2002
Publié le : 1 janvier 2002
Importé le : 29 juillet 2021
Mots-clés : [SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering

2 Documents citant cet article

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 58 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 62 fois.