Blandine Bournonville ; Ange Nzihou ; Patrick Sharrock ; Guy Depelsenaire - Phosphatation de résidus minéraux

eid:8051 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 janvier 2003, N°31 - 3ème Trimestre 2003 - https://doi.org/10.46298/eid.2003.8051
Phosphatation de résidus minérauxArticle

Auteurs : Blandine Bournonville ; Ange Nzihou ORCID1; Patrick Sharrock 1; Guy Depelsenaire

  • 1 Centre Energétique et Environnement - Ecole des Mines Albi-Carmaux

Solvay a breveté un nouveau procédé de stabilisation de résidus minéraux contaminés par des métaux lourds et des composés organiques dont l’une des étapes fondamentales est le traitement chimique à l’acide phosphorique. Son objectif est de former des phosphates de calcium de grande stabilité chimique et thermique, capables d’incorporer dans leur structure cristalline les métaux lourds. L’étude de la cinétique de phosphatation montre que la réaction est exothermique. Les phosphates calciques formés enrobent les particules les plus inertes. L’énergie d’activation faible (20 kJ/mol), caractéristique d’une réaction acide-base, est proche de celle de la réaction avec le carbonate de calcium. Les expérimentations menées et les paramètres observés indiquent que la phosphatation peut être généralisée pour tous les résidus minéraux et constituer une première étape dans l’insolubilisation effective des métaux lourds. Ceci permet d’envisager pour le futur une possible revalorisation des résidus minéraux phosphatés et calcinés comme matière première secondaire.


Volume : N°31 - 3ème Trimestre 2003
Publié le : 1 janvier 2003
Importé le : 29 juillet 2021
Mots-clés : [SPI]Engineering Sciences [physics],[SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 81 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 139 fois.