Emmanuel Fiani - Éditorial n°34 Déchets Sciences et Techniques

eid:8023 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 janvier 2004, N°34 - 2ème Trimestre 2004 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.2627
Éditorial n°34 Déchets Sciences et TechniquesArticle

Auteurs : Emmanuel Fiani 1

En 2004, la pollution par les dioxines demeure un sujet de préoccupation majeure au sein de la société française. On peut identifier deux raisons essentielles pour expliquer cette situation. D’une part, le risque dioxines reste aujourd’hui souvent associé aux choix des modes de gestion des déchets (en particulier l’incinération) et se trouve ainsi lié à nos modes de consommation et donc à nos modes de vie. D’autre part, l’exposition des populations aux dioxines autour d’une source et les risques sanitaires associés restent, malgré la progression des connaissances scientifiques, très délicates à évaluer.Pour ce qui est de l’incinération de déchets, ce secteur constituait la source prépondérante dans les années 90 et demeure une source majeure en France (56 % des émissions recensées en 2002). Néanmoins, il paraît utile de rappeler qu’en 1998, un des sites industriels français émettant le plus de dioxines était un site de recyclage de métaux. Dès cette époque, la question des dioxines apparaissait plus complexe qu’une simple opposition entre incinération (« polluante ») et recyclage (« propre »). Par ailleurs, l’action des pouvoirs publics français vers les sources majeures (incinération et métallurgie) a permis une diminution très significative des émissions totales de dioxines, celles-ci passant de 1740 g TEQ /an en 1990 à 380 g TEQ /an en 2002. Durant cette période, les émissions provenant spécifiquement des UIOM passaient de 1 200 g TEQ/an à 210 g TEQ/an. L’objectif affiché pour cette source est d’atteindre 10-20 g TEQ/an en 2006.


Volume : N°34 - 2ème Trimestre 2004
Publié le : 1 janvier 2004
Importé le : 29 juillet 2021
Mots-clés : [SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 51 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 40 fois.