Ahmed Fekri ; Jean-Louis Pineau ; Mostafa Wahbi ; Abdelmajid Benbouziane ; Chakib Marrakchi - Les lixiviats de la décharge de déchets urbains de la ville de Casablanca (Maroc), une pollution annoncée

eid:7977 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 janvier 2006, N°42 - Avril-Mai-Juin 2006 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.1776
Les lixiviats de la décharge de déchets urbains de la ville de Casablanca (Maroc), une pollution annoncéeArticle

Auteurs : Ahmed Fekri 1; Jean-Louis Pineau 2; Mostafa Wahbi 3; Abdelmajid Benbouziane 1; Chakib Marrakchi 1

  • 1 Faculté des Sciences Ben M'sik [Casablanca]
  • 2 Laboratoire Environnement et Minéralurgie
  • 3 Université Cadi Ayyad [Marrakech]

Les déchets urbains produits par la ville Casablanca (environ 3 800 t/j), composes à 70 % de matières fermentescibles, sont stockés depuis 1986 dans des carrières proches. Le substratum de la décharge est constitué par des quartzites fracturées. Il n’a pas été étanchéifié. Les lixiviats, avec des concentrations enlevées en métaux (plomb : 0,5 mg/l) et de forts débits journaliers estimés à 1 400 m3/j, liés en grande partie à l’eau contenue dans la matière fermentescible, s’infiltrent dans l’aquifère et le polluent. L’avancement du front de la pollution se fait en direction de la ville, dans une zone à vocation agricole, suivant un drain lié à des failles de la formation quartzitique qui constitue le substratum de la décharge.


Volume : N°42 - Avril-Mai-Juin 2006
Publié le : 1 janvier 2006
Importé le : 29 juillet 2021
Mots-clés : [SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 137 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 84 fois.