Aurore De Boom ; Marc Degrez - Etat de l'art des traitements des résidus d'épuration des fumées d'incinération d'ordures ménagères (REFIOM)

eid:7947 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 janvier 2007, N°47 - Juillet-Août-Septembre 2007 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.1624
Etat de l'art des traitements des résidus d'épuration des fumées d'incinération d'ordures ménagères (REFIOM)Article

Auteurs : Aurore De Boom ; Marc Degrez 1

Les REFIOM correspondent aux cendres volantes et aux résidus d'épuration des fumées que génère l'incinération des ordures ménagères. Ces résidus sont considérés comme déchets dangereux en raison des concentrations trop élevées en différents sels, métaux et composés organiques. Aujourd'hui, la principale démarche en matière de traitement des REFIOM est de réduire au maximum leur impact sur l'environnement lors de leur mise en décharge. Certains traitements envisagent cependant la possibilité de valoriser une partie des REFIOM (les métaux ou sels extraits). Les procédés de traitement de REFIOM sont ici regroupés en trois catégories : les techniques physico-chimiques, biologiques et thermiques. Pour chaque technique, sont exposés le principe, les avantages et inconvénients ainsi que quelques exemples précis. Dans le contexte actuel de développement durable incluant la protection des ressources, il serait préférable d'utiliser les REFIOM plutôt que de les traiter en vue de leur seule mise en décharge. Cela nécessite des études approfondies sur les traitements possibles ainsi que sur les matériaux finaux, mais également une adaptation des législations.


Volume : N°47 - Juillet-Août-Septembre 2007
Publié le : 1 janvier 2007
Importé le : 29 juillet 2021
Mots-clés : REFIOM,incinération,traitement,[SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 93 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 141 fois.