Aurore De Boom ; Marc Degrez ; Jorge de Carvalho ; Maria Joana Neiva Correia - Lixiviation acide de résidus d'épuration des fumées d'incinération d'ordures ménagères (REFIOM)

eid:7945 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 janvier 2007, N°48 - Octobre-Novembre-Décembre 2007 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.1695
Lixiviation acide de résidus d'épuration des fumées d'incinération d'ordures ménagères (REFIOM)Article

Auteurs : Aurore De Boom ; Marc Degrez 1; Jorge de Carvalho 2; Maria Joana Neiva Correia 2

Les REFIOM sont considérés comme déchets dangereux et nécessitent un traitement avant leur enfouissement. Les expériences présentées ici visent à étudier le comportement à la lixiviation de REFIOM provenant de deux incinérateurs belges et collectés au niveau du four, de la chaudière et de l'électrofiltre. Les expériences consistent en la détermination de la capacité de neutralisation des résidus et en des essais de lixiviation par différents acides. Trois éléments ont été suivis : Ca, Cu et Zn. La dissolution de Cu et Zn est favorisée aux pH inférieurs à 3, tandis que la mise en solution du Ca ne semble pas influencée par le pH. Les lixiviats présentent des concentrations assez faibles en cuivre (18 mg/L max), mais plus élevées en zinc (250 mg/L max) et en calcium (7,9 g/L max). Dans un processus de valorisation des REFIOM, il serait dès lors intéressant d'inclure une ou plusieurs étapes préalables à la lixiviation, permettant ainsi d'éliminer certains contaminants et d'obtenir une solution finale plus concentrée et apte à l'extraction d'un élément.


Volume : N°48 - Octobre-Novembre-Décembre 2007
Publié le : 1 janvier 2007
Importé le : 29 juillet 2021
Mots-clés : REFIOM,incinération,lixiviation,[SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 48 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 55 fois.