Emilienne Laure Ngahane ; Léonard Ukondalemba Mindele ; Gaston Nsavyimana ; Patrice Bigumandondera ; Jean-Luc Vasel et al. - Analyse comparative des résultats de caractérisation d’ordures ménagères : cas des communes de Bembéréké(Bénin), Kinama (Burundi), Gombe et Kimbanseke (RDC)

eid:7807 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 juin 2015, N°69 - Juin 2015 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.3180
Analyse comparative des résultats de caractérisation d’ordures ménagères : cas des communes de Bembéréké(Bénin), Kinama (Burundi), Gombe et Kimbanseke (RDC)Article

Auteurs : Emilienne Laure Ngahane 1; Léonard Ukondalemba Mindele 1; Gaston Nsavyimana 1; Patrice Bigumandondera 1; Jean-Luc Vasel 1; Emmanuel Ngnikam 2

  • 1 Department of Sciences and Environment Management [Univ. Liège]
  • 2 Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé

En Afrique subtropicale, dans la mouvance de la décentralisation, la gestion des déchets est du ressort des communes. L’absence critique de données locales et actualisées sur les déchets émis accroît les risques d’échec des projets visant leur gestion. En effet, les caractéristiques de production et composition des déchets sont propres à un endroit et sont variables dans le temps. Chaque commune souhaitant mettre en place un processus de gestion de ses déchets solides devrait donc disposer, au préalable, de leur typologie. Nous avons cherché à préciser cela à l’aide de résultats récents de caractérisation d’ordures ménagères, résultats obtenus par une même méthode qui tient compte des saisons et des données sociodémographiques locales. Les outils statistiques tels que l’analyse de la variance (ANOVA), le test de comparaison de moyennes et le test du Khi carré (X²) ont été utilisés pour l’analyse comparative des productions saisonnières, des productions annuelles et des compositions relatives des ordures ménagères, respectivement. Dans ¾ des cas, la production des ordures ménagères obtenue est supérieure à la moyenne de 1996 pour les pays à faible revenu (dont ils font partie) ; par ailleurs, la composition moyenne obtenue est cohérente avec la tendance typologique globale des ordures ménagères dans les PED. A Kimbanseké, la production des ordures ménagères diffère significativement d’une saison à l’autre. Entre les quatre communes expérimentales, la production des ordures ménagères ne diffère pas significativement, mais des différences très significatives sont apparues dans leur composition. Toutefois, pour ces quatre communes, on n’observe pas de différence significative dans les caractéristiques des ordures ménagères en fonction des conditions et niveaux de vie des populations. Ainsi, la production des ordures ménagères est davantage liée au temps (année, décennie et/ou saison) alors que la composition l’est plus aux milieux, conditions et niveaux de vie des populations qui les génèrent, donc aux caractéristiques communautaires.


Volume : N°69 - Juin 2015
Publié le : 1 juin 2015
Importé le : 29 juillet 2021
Mots-clés : composition,household solid waste,municipalities,quantity,seasons,standings,subtropical Africa,Afrique subtropicale,communes,composition,ordure ménagère,quantité,saisons,standings,[SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 233 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 266 fois.