W. Kasuku ; C. Bouland ; Ch. De Brouwer ; B. Mareschal ; C. Mulaji et al. - Etude de l'impact sanitaire et environnemental des déchets hospitaliers dans 4 éblissements hospitaliers de Kinshasa en RDC

eid:7796 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 octobre 2016, N°71 - octobre 2016 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.3357
Etude de l'impact sanitaire et environnemental des déchets hospitaliers dans 4 éblissements hospitaliers de Kinshasa en RDCArticle

Auteurs : W. Kasuku 1; C. Bouland 2; Ch. De Brouwer 2; B. Mareschal 3; C. Mulaji 4; M. Malumba 4; O. Monama 4; B. Epumba 5; A. Kitambala 4

  • 1 Faculté des Sciences [Bruxelles]
  • 2 Ecole de Santé Publique [Université Libre de Bruxelles]
  • 3 Solvay Brussels Schools of Economics and Management
  • 4 University of Kinshasa
  • 5 École de Santé Publique, Université de Kinshasa

En RDC, les déchets hospitaliers correspondent à un mélange des déchets assimilés aux ordures ménagères (DAOM) et des déchets d’activités de soins à risques infectieux(DASRI). Dans le cadre lié à l’hygiène hospitalière, notre étude s’intéresse à l’impact de ces déchets hospitaliers sur le poste de travail et l’environnement.Pour le poste de travail, sur 20 personnes choisies, plus de 70 % ont souffert de la sensation d’oppression thoracique, du syndrome de poussières organiques, de la sécheresse de la gorge et du nez, des moisissures et des actinomycètes. Environ 40 % ont souffert d’affections gastro-intestinales lors de la manipulation des déchets hospitaliers (de la collecte au traitement/élimination).Du point de vue environnemental, la caractérisation physico-chimique des eaux de ruissellement sortant des dépôts de déchets sauvages des quatre hôpitaux choisis (CUK, HGRK, HGRN, HGK)1 montrent des concentrations élevées pour la plupart des paramètres étudiés. Pour la première campagne réalisée réalisé en 2006, le rapport DBO5/DCO est de 0,08 pour les lixiviats. Sur la base des données disponibles, la charge polluante est composée des chlorures (5529 mg/l), de la DCO (890 mg/l) et du Cd (20,1 µg/l). La conductivité électrique est de 25,80 µS/cm-1, le pH est basique (9,07) et la T° est moyenne (27,03 °C). Pour la campagne de 2010, le rapport DBO5/DCO a une valeur plus élevée de 0,46 ; la concentration en chlorures est de 177,17 mg/l et les MEST atteignent la valeur de 231,40 mg/l. La valeur de la concentration en AOX est de 0,89 mg/l. Ces résultats indiquent l’existence de substances toxiques dans ces lixiviats qui peuvent avoir un impact sur l’environnement. Cette constatation est consolidée par les analyses effectuées dans les eaux de rivière qui réceptionnent les lixiviats.


Volume : N°71 - octobre 2016
Publié le : 1 octobre 2016
Importé le : 29 juillet 2021
Mots-clés : environment,hospital waste,impact,Kinshasa DRC,workplace,déchets hospitaliers,environnement,impact,Kinshasa,poste de travail,RDC,[SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering

3 Documents citant cet article

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 271 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 4033 fois.