Atalaèsso Bokobana ; Outéndé Toundou ; Lankondjoa Kolani ; Kokou Amouzouvi ; Edem Koledzi et al. - Traitement de déchets ménagers par co-compostage avec la légumineuse Cassia occidentalis L. et quelques adjuvants de proximité pour améliorer la qualité agronomique de composts

eid:7782 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 mai 2017, N°73 - mai 2017 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.3551
Traitement de déchets ménagers par co-compostage avec la légumineuse Cassia occidentalis L. et quelques adjuvants de proximité pour améliorer la qualité agronomique de composts

Auteurs : Atalaèsso Bokobana 1; Outéndé Toundou 1; Lankondjoa Kolani 1; Kokou Amouzouvi 1; Edem Koledzi 1; Koffi Tozo 1; Gado Tchangbédji 1

  • 1 Laboratoire de Gestion, Traitement et Valorisation des Déchets

L’objectif de cette étude est d’améliorer la qualité agronomique de composts de déchets ménagers par co-compostage avec la biomasse d’une légumineuse envahissante au Togo, Cassia occidentalis L. et d’autres adjuvants comme le fumier, le phosphate naturel brut et la cendre de coques de grains de coton. Six composts ont été élaborés en cuve, l’un produit à partir de la fraction fermentescible de déchets ménagers collectée à la source, les autres associant différemment les adjuvants précités. La maturité et les qualités agronomiques du produit fini ont été déterminées suivant les analyses chimiques élémentaires, le dosage des acides humiques et fulviques, la spectroscopie UV-Visible et un test de phyto-toxicité. Les résultats ont montré que le pH reste légèrement acide à neutre pour les composts produits avec la biomasse de Cassia et un rapport C/N moyen de 20. Ces composts sont 1,5 fois plus riches en matières organiques notamment en acides humiques et retiennent environ 1,15 fois plus d’eau. Leur forte richesse en nutriments explique en partie leur forte salinité (4,37-4,60 mS.cm-1). Ils donnent les meilleurs taux de germination (93 %) à une dose de 25 %. Les teneurs en métaux lourds (Cu, Zn, Cd, Ni, Pb) sont largement inférieures aux normes internationales quel que soit le type de compost. Ainsi, le co-compostage des déchets ménagers avec la biomasse de Cassia occidentalis, le fumier, le phosphate naturel brut et la cendre, améliorerait de façon significative la composition du produit fini en éléments fertilisants majeurs et en acides humiques.


Volume : N°73 - mai 2017
Publié le : 1 mai 2017
Importé le : 29 juillet 2021
Mots-clés : Cassia occidentalis,co-composting,compost,urban waste,Cassia occidentalis,co-compostage,compost,déchets ménagers,[SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 168 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 452 fois.