Nelly Rakoto ; Herimalala Randriantsoa ; Gérard Sarazin - Note technique : performance d’une station d’épuration dans l’élimination de la pollution carbonée d’effluents de brasserie

eid:7734 - Environnement, Ingénierie & Développement, 1 septembre 2019, N°81 - septembre 2019 - https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.4120
Note technique : performance d’une station d’épuration dans l’élimination de la pollution carbonée d’effluents de brasserieArticle

Auteurs : Nelly Rakoto 1; Herimalala Randriantsoa 1; Gérard Sarazin 2

  • 1 Laboratoire de Chimie de l’Environnement, Université d’Antananarivo, Madagascar
  • 2 Laboratoire de géochimie des Eaux

Ce travail porte sur le suivi d’une station d’épuration à boues activées d’une brasserie industrielle. Il a pour but de contrôler son efficacité et de l’améliorer par oxygénation des effluents dans le bassin tampon. Les expériences ont été réalisées durant 23 semaines. A partir de la 17e semaine, trois oxyjets ont été installés dans le bassin tampon. Les eaux usées brutes « EE » et traitées « ES » à la sortie de la zone de traitement biologique ont fait l’objet de mesures de pH, Demande Biochimique en Oxygène (DBO) et Demande Chimique en Oxygène (DCO). Les taux d’abattement de la DBO5 et de DCO ont été estimés. Les effluents de la brasserie, généralement basique, renferment des polluants organiques biodégradables (DBO/DCO>0,3). Les résultats de l’étude montrent que leur oxygénation dans le bassin tampon favorise les activités biologiques et augmente le rendement épuratoire.


Volume : N°81 - septembre 2019
Publié le : 1 septembre 2019
Importé le : 29 juillet 2021
Mots-clés : purification,wastewater,brewery industry,oxygenation,organic charge,épuration,effluents liquides,brasserie,oxygénation,charge organique,[SDE.IE]Environmental Sciences/Environmental Engineering

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 245 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 613 fois.